Un séjour à l’île Maurice est bien évidemment ponctué de sessions farniente et détente sur les plages de sable blanc, de baignades dans les lagons aux eaux cristallines et de randonnées au cœur des forêts verdoyantes. Toutefois, vous pourriez avoir envie de vous éloigner de l’effet “carte postale” du pays, afin d’en découvrir toutes les facettes. Pour cela, rendez-vous à Cap Malheureux et Grand Gaube, de charmants villages moins touristiques mais tout aussi attrayants, situés au nord de l’île.

Cap Malheureux, village de mémoire

Non loin de Grand Baie et de Trou aux Biches, Cap Malheureux se distingue grâce à sa célèbre chapelle au toit rouge et à colombages, Notre-Dame Auxiliatrice. Cette dernière fut construite juste avant la Seconde Guerre mondiale, en 1938, sur une idée de l’abbé Albert Glorieux. La chapelle offre un splendide panorama sur la baie, son lagon et Coin de Mire, un îlot abritant une réserve naturelle protégée, situé à 8 kilomètres de la côte. En outre, une petite plage, peu fréquentée par d’autres personnes que les pêcheurs locaux, domine l’endroit.

Le nom de Cap Malheureux trouve son origine dans la légende qui s’y rattache : durant plusieurs siècles, de nombreux naufrages auraient eu lieu dans la baie, provoquant la mort de milliers de voyageurs. Cependant, certains historiens défendent une autre version quant à la dénomination du lieu : ainsi, lorsque les Anglais sont arrivés en 1810 pour envahir le Cap, les colons français jusqu’alors installés ont renommé l’endroit Cap Malheureux.

Présente sur la plupart des cartes postales vendues à l’île Maurice, la chapelle Notre-Dame Auxiliatrice n’est pas le seul point d’intérêt touristique de Cap Malheureux. Si vous êtes de passage dans la région, promenez-vous le long de Grand Bœuf, une calanque dont le calme tranche nettement avec les autres plages plus prisées situées à quelques kilomètres de là. Profitez-en également pour observer les pêcheurs revenir de leur labeur, ainsi que pour visiter le village, dont le calme et la sérénité sauront vous charmer.

Grand Gaube, le charme créole

Situé à quelques kilomètres à l’est de Cap Malheureux, le village de Grand Gaube est lui aussi relativement peu connu des touristes, qui n’y effectuent qu’un bref passage. Une visite à Grand Gaube est pourtant l’occasion de découvrir un savoir-faire unique, celui de la fabrication des pirogues en bois de jacquier, utilisées par de nombreux pêcheurs mauriciens. Passé ce moment d’immersion culturelle, vous pouvez vous relaxer sur l’une des plages du secteur, en vous y rendant par l’un des chemins qui partent directement du village.

Par ailleurs, profitez de votre passage à Grand Gaube pour observer l’îlot de Coin de Mire avec un tout autre point de vue ! L’île Serpent, l’île Plat et l’île Ronde font également partie des paysages grandioses à admirer depuis le village. La solution idéale est de louer un véhicule afin de vous déplacer à votre guise entre Cap Malheureux et Grand Gaube ; ainsi, vous ne raterez aucun des sites incontournables de cette partie moins fréquentée de l’île !

Pour un voyage plus authentique, éloignez-vous du tumulte touristique de Grand Baie et de ses complexes hôteliers, direction les villages de pêcheurs Cap Malheureux et Grand Gaube !

You might also enjoy:

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *