La législation entourant la consommation de cannabis à usage personnel est en cours d’évolution à l’île Maurice. En effet, le ministère de la Santé a récemment organisé un comité technique durant lequel les discussions sur une potentielle utilisation thérapeutique de la substance ont été poursuivies. Dans quelle mesure et sous quelle forme le cannabis pourra-t-il être consommé sur l’île ?

Les bienfaits du CBD

Également appelé cannabidiol, le CBD est une molécule du cannabis (ou chanvre), au même titre que le THC. Toutefois, ce dernier est considéré comme un stupéfiant et implique le risque de développement d’une addiction chez son consommateur, qui recherche un puissant effet planant. Le CBD, en revanche, se révèle être un antidote efficace contre certaines douleurs, mais aussi contre les problèmes de sommeil grâce à ses propriétés relaxantes. Consommé en huile, en gélules ou en infusion, le CBD constitue un véritable allié au quotidien pour des problèmes variés :

  • Anti-inflammatoire, il soulage les douleurs articulaires et musculaires.
  • Il améliore la qualité du sommeil.
  • Il réduit le stress et l’anxiété de façon considérable.
  • Sous forme de crème, le CBD apaise les problèmes de peau tels que l’acné, le psoriasis, l’eczéma et autres éruptions cutanées.
  • Les douleurs menstruelles et les troubles liés à la ménopause sont diminués.
  • L’action sédative du CBD permet un impact positif sur certains troubles neurologiques.

Bien entendu, plusieurs de ces effets du CBD sont encore le sujet d’une étude médicale ; il convient donc de prendre des précautions sur ce type d’information. N’hésitez pas à consulter un professionnel de santé, qui saura vous guider et déterminer si l’usage du CBD est adapté à votre situation ou votre pathologie.

Un sujet sensible à l’île Maurice

La lutte contre les drogues et stupéfiants est au cœur des préoccupations des autorités mauriciennes. En effet, jusqu’à maintenant, la possession et la consommation de cannabis faisaient l’objet d’une interpellation. Or, les instances de justice croulent sous les dossiers qui créent un embouteillage administratif et judiciaire d’une telle envergure que les trafiquants ont le champ libre pour faire entrer d’autres substances bien plus dangereuses pour la population.

Parallèlement au projet de légalisation du cannabis à usage médical, l’île Maurice envisage alors un assouplissement des peines infligées aux consommateurs occasionnels d’herbe ou de cannabis, mis en application dès le début de l’année 2023. Toutefois, ces nouvelles mesures ne concerneront pas l’intégralité de la population mauricienne ; les citoyens présentant un casier judiciaire ou se trouvant en liberté conditionnelle, ainsi que les fonctionnaires, ne pourront pas bénéficier de cette nouvelle législation.

Cannabis à usage médical : quels impacts sur l’économie mauricienne ?

L’île Maurice est un pays producteur de cannabis. L’huile de chanvre, notamment, est particulièrement employée dans les secteurs de la cosmétique et de la parapharmacie. De plus, les fibres de la fleur de cannabis sont utilisées dans l’industrie textile, qui nécessite également ses graines. La légalisation progressive du cannabis à des fins thérapeutiques représenterait alors une opportunité majeure pour le développement économique local, avec la possibilité d’accéder à de nombreux emplois nouvellement créés.

Bientôt débattue au Parlement, la légalisation du cannabis thérapeutique pourrait soulager de nombreux patients contraints de supporter de lourds traitements et protocoles médicaux.

You might also enjoy:

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *