Écroué en mai, l’homme en fuite était libérable en septembre 2022. Il était incarcéré pour conduite en état d’ivresse et menaces sur une ex-conjointe.

Un détenu de 37 ans, qui n’est pas considéré comme dangereux, s’est évadé dans la nuit de dimanche à lundi du centre pénitentiaire de Gradignan (Gironde), déjà théâtre d’une évasion il y a dix jours, a-t-on appris lundi de source syndicale. L’homme était incarcéré pour conduite en état d’ivresse et menaces sur une ex-conjointe, dans une structure d’accompagnement vers la sortie (SAS) dont s’était déjà évadé un détenu de 23 ans, toujours pas retrouvé, selon le syndicat FO.

L’homme a cassé une butée retenant la fenêtre de sa cellule avant de franchir le grillage d’enceinte. Écroué en mai, incarcéré en SAS le 11 octobre, il était libérable en septembre 2022. L’homme, en possession d’un téléphone clandestin, avait été surpris à harceler son ex-conjointe selon FO qui estime que l’idée du SAS, qui prépare le détenu à la sortie, est une «bonne idée» mais réclame une meilleure analyse des dossiers individuels.