Actualités

Olaf Scholz élu chancelier allemand, remplaçant Merkel par la promesse d’un « nouveau départ »

Les législateurs allemands ont élu mercredi le social-démocrate Olaf Scholz comme nouveau chancelier, mettant fin à 16 ans de régime conservateur sous Angela Merkel et ouvrant la voie à un gouvernement de coalition pro-européen qui s’est engagé à stimuler les investissements verts.

Scholz, qui a remporté le scrutin secret avec 395 voix sur 707, dirigera la première coalition fédérale « aux feux de circulation » d’Allemagne, composée du SPD, des Verts écologistes et des Libéraux démocrates (FDP) et portant le nom des couleurs des partis.

« Ich habe ‘Ja’ gesagt », – « J’ai dit oui », a déclaré Scholz immédiatement après le vote parlementaire dans un message Twitter qui montrait un nouveau chancelier rayonnant et porteur d’un bouquet entouré de législateurs. Portant un masque facial, Scholz a hoché la tête et a fait un signe de la main alors qu’il recevait une ovation debout des législateurs et acceptait les bouquets de fleurs des dirigeants des groupes parlementaires.

Après avoir été nommé par le président Frank-Walter Steinmeier au château de Bellevue, Scholz reviendra au parlement pour prêter serment devant les législateurs. Dans l’après-midi, Merkel remettra la chancellerie au nouveau leader de la plus grande économie d’Europe qui fait face à une quatrième vague brutale d’infections à coronavirus.

La coalition SPD-Verts-FDP a scellé le mois dernier un pacte intitulé « Oser pour plus de progrès » qui promettait « un nouveau départ pour l’Allemagne ».

L’alliance vise à réduire les émissions de carbone, à réviser l’infrastructure numérique décrépite, à moderniser les lois sur la citoyenneté, à augmenter le salaire minimum et à faire en sorte que l’Allemagne rejoigne une poignée de pays dans le monde pour légaliser la marijuana. Saluant l’élection de Scholz, le président français Emmanuel Macron a félicité le nouveau chancelier et promis de travailler avec son homologue allemand.

« Nous écrirons le prochain chapitre ensemble. Pour les Français, pour les Allemands, pour les Européens », a déclaré Macron dans un tweet en français et en allemand. Il a également remercié Merkel de « n’avoir jamais oublié les leçons de l’histoire, d’avoir tant fait pour nous, avec nous, pour faire avancer l’Europe ».